Extraits de contes

Le champ du diable sur la montagne de Rigaud de Vaudreuil-Soulanges
Version du Cercle des conteurs du Haut-Saint-Laurent,
CD La galerie du diable avril 2006 PPCD-01
Conté par Robert Payant

LE CHAMP DU DIABLE

Sur la montagne qui couronne le village de Rigaud, un endroit où l’horizon s’étend presque de l’enfer au ciel s’y livre un combat entre le bien et le mal, entre Dieu et Satan, si bien que vous ne croirez pas ce récit légendaire qui relate avec force le grand champ de galets, camouflant la présence mystérieuse d’un lieu portant le nom du champ du Diable.

Dans ce temps-là, il y a de çà très longtemps, du temps de la seigneurie de Rigaud, un étranger, dont on n’a pas conservé le nom vint s’établir au pied de la montagne du même nom. Ce coin de terre béni du ciel a accueilli cet étranger aux allures mystérieuses. Il vivait sans se soucier de ses voisins et ne faisait aucune religion. Paraît-il qu’il a eu le front de ne pas participer à la construction du presbytère chapelle sur le terrain qu’un dénommé Lalonde avait donné sur le bord de la rivière. La rivière étant le principal accès à la seigneurie. Il travaillait à la sueur de son front, dans son champ, tous les jours de la semaine.

Un dimanche matin, alors que les pieux cultivateurs du village se rendaient à la messe, ils voyaient, chemin faisant, le mystérieux étranger qui labourait son champ au lieu de se livrer à des prières pour la gloire de Dieu.

Devant l’insulte faite par l’étranger à la paroisse, la divinité ne tarda pas à se manifester.

Le lendemain lorsqu’ils repassèrent devant le champ maudit de Dieu, ils constatèrent que les sillons de terre tracés par la charrue avaient été transformés en pierre et l’étranger avec.

Le champ de galet existe encore aujourd’hui, des ronces recouvrent les guérets. Ce champ est tellement aride et inculte que les passants, il n’y a pas si longtemps, ne s’y aventurent même pas sans prier.

Les soirs d’orage, l’on pouvait entendre, sortant du champ de pierres, des soupirs lugubres rappelant le triste sort réservé à l’étranger.

 


 

La légende des Tourtes et l’Île aux tourtes
de Vaudreuil-Dorion


Dans le lac des Deux Montagnes, au nord de l’île Perrot, entre Senneville et Vaudreuil-Dorion, il y a un pont appelé le pont de l’île aux Tourtes. Ce pont chevauche une île légendaire qui servait déjà de réserve à la nation des SORCIERS. Dès la fin du XVIIe siècle, grâce à la générosité du marquis de Vaudreuil, l’île servait de refuge à ces Amérindiens nomades appelés Népissingues. En fait, de part et d’autre de la rivière des Outaouais, les forts de la mission l’île aux tourtes et de celui de Jacques LeBer de Senneville se faisaient face.

Quant aux « tourtes », elles étaient fort nombreuses dans la vallée du Saint-Laurent à cette époque. Ainsi, dans la narration de son Voyage, le père Jérôme Lalemant écrivait en 1663 :  Entre les oyseaux qui s’y rencontrent de toute espèce, il est à remarquer que les Tourtres y sont en si grande abondance, que cette année tel en a tué six-vingts-douze d’un seul coup : elles passaient incessamment par bandes si épaisses et si proches de la terre, qu’on les abattait quelquefois à coups de rames. Elles se sont jetées cette année sur les grains et y ont fait un grand ravage, après avoir dépeuplé les forêts et les campagnes de fraises et de framboises qui croissent ici partout sous les pieds des personnes ; mais quand on prenait ces Tourtres en dommage, on leur faisait bien payer les frais : car ces laboureurs, outre la profusion qu’ils en ont fait dans leur maison, à leurs serviteurs et même à leurs chiens et à leurs cochons, en ont salé des barriques pour l’hiver. »

La tourte abondante à une certaine époque est complètement disparue depuis le début du XXe siècle. Aujourd’hui, lorsqu’on dit que l’on mange de la tourtière, ce n’est que du folklore. Le pâté à la viande aujourd’hui composé de boeuf et de porc nous rappelle que la tourtière fabriquée à partir de tourtes faisait partie du menu gastronomique traditionnel des québécois.

On m’a envoyé pour vous conter çà, parole de Robert Payant